L'OICV plaide pour une meilleure éducation à la finance

03/06/14 à 19:11 - Mise à jour à 19:11

Source: Moneytalk

L'organisation internationale des commissions de valeurs - qui compte en son sein les principaux régulateurs mondiaux (95% des transactions réalisées dans 115 pays) - estime qu'il est important de renforcer l'éducation financière des investisseurs ainsi que la littérature s'y rapportant.

Selon l'OICV, cette éducation est la meilleure protection que l'on peut apporter à un investisseur. Elle renforcerait sa confiance et ses capacités à s'engager en toute connaissance de cause. Pour l'OICV, cette éducation est complémentaire aux outils traditionnels de contrôle et de régulation des marchés. Ce besoin n'aurait jamais été aussi grand qu'aujourd'hui. Les marchés financiers continuent à évoluer et à innover, explique l'organisation. Les produits financiers deviennent de plus en plus complexes et les services financiers se diversifient. Une meilleure compréhension des principes généraux qui régissent le monde financier est essentielle pour aider l'investisseur particulier à comprendre et évaluer au mieux les choix qui s'offrent à lui. Cela permettrait aussi de réduire les risques de fraude financière. Selon l'organisation, trop d'investisseurs ne sont pas suffisamment au fait des produits et techniques financiers et deviennent ainsi des cibles potentielles pour d'éventuels fraudeurs proposant, par exemple, des produits aux rendements étonnamment élevés. L'éducation serait également une promesse d'un meilleur contrôle des marchés par les investisseurs eux-mêmes. Mieux préparés, ils seraient à même de mieux comprendre les éléments qui peuvent affecter leur investissement. Cependant, cette éducation ne suffirait pas à réduire à néant le rôle des régulateurs de marché qui doivent déjà informer au mieux les investisseurs. (Belga)

Nos partenaires