La bonne conjoncture dope le pétrole américain

05/12/13 à 16:52 - Mise à jour à 16:51

Source: Moneytalk

Ces derniers jours, les statistiques en provenance des Etats-Unis confirment l'embellie de la situation économique. La bonne conjoncture entraine une demande plus importante en pétrole dont le prix du baril continue donc à progresser sensiblement.

Les marchés américains ont relégué au second plan la progression moins importante que prévu de l'activité dans les services en novembre pour se concentrer sur les bons chiffres de l'emploi. Le secteur privé aux États-Unis a en effet créé le mois dernier bien plus d'emplois qu'attendu, avec 215.000 embauches. Des chiffres considérés de bon augure avant la diffusion ce vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux Etats-Unis. Ce rapport est particulièrement attendu car la Réserve fédérale américaine (Fed) fait de l'amélioration du marché du travail et surtout de la baisse du taux de chômage l'élément déclencheur d'un éventuel resserrement monétaire. Les mesures d'aides exceptionnelles de l'institution, qui se traduisent notamment par des injections massives de liquidités dans le système financier (85 milliards de dollars par mois), ont pour but de stimuler la reprise économique, mais ont aussi pour effet de diluer la valeur du billet vert. La perspective de leur diminution tend à revigorer la monnaie américaine. Dans le même temps, le pétrole continue à progresser sensiblement aux Etats-Unis, flirtant à nouveau avec la barre des 100 USD le baril. La bonne conjoncture entraine effectivement une demande plus importante en pétrole. Un mouvement qui ne se répercute pas (encore?) en Europe. (Belga)

Nos partenaires