La carte de crédit a aussi ses limites

08/07/13 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Moneytalk

Très souvent, la carte de crédit est utilisée abondamment durant les vacances. De plus en plus, elle sert même à les réserver via internet. Attention, toutefois, dès que la réservation est effectuée et que vous avez reçu une confirmation, l'argent "déposé" en garantie limite les dépenses que vous pouvez encore effectuer.

Si vous aviez déjà effectué des achats importants avec cette carte avant d'effectuer la réservation, il est possible que votre solde disponible (le plus souvent compris entre 1.250 € et 2.500 €) ne permette plus de réaliser l'opération. Si, par contre, votre solde disponible vous permet d'effectuer cette réservation, le montant "déposé" en garantie est bloqué. Autrement dit, c'est de l'argent que vous n'avez pas encore dépensé mais sur lequel vous ne pouvez plus compter provisoirement. Ce blocage temporaire peut être un handicap. Il est possible que vous dépassiez rapidement la limite autorisée et ne puissiez plus effectuer d'autres dépenses durant vos vacances, voire avant même le départ si vous décidiez, par exemple, de profiter de cette période de soldes. Ceci vaut aussi si vous déposez une garantie à votre arrivée à l'hôtel. Logiquement, le montant réservé est bloqué 14 jours. Pendant ce temps, l'hôtelier n'a accès à votre carte qu'à une seule reprise, au moyen d'un code d'autorisation. Si tout se déroule comme prévu, il n'aura pas besoin d'utiliser la garantie, l'hôtelier la débloquant dès que vous réglez votre note. Par contre, si vous avez dégradé votre chambre ou emporté les jolies serviettes de bains, l'hôtelier ne pourra pas récupérer quoi que ce soit via la garantie. Il devra donc vous envoyer une facture. Si vous craignez d'avoir à faire à un hôtelier peu scrupuleux, pas d'inquiétude : il ne peut utiliser votre carte pour d'autres opérations. Les émetteurs de cartes y sont très attentifs et doivent vous prévenir s'ils estiment qu'une opération "étrange" se passe avec votre carte. En cas éventuel d'abus, vous avez huit semaines pour protester auprès de l'émetteur. (Belga)

Nos partenaires