La fraude bancaire sur internet est en repli

19/05/14 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Moneytalk

Selon les derniers chiffres sur la criminalité dans notre pays, il apparaît que le nombre de fraudes bancaires via internet a sensiblement reculé au cours du premier trimestre. L'an dernier, 1,27 million d'euros avaient été détournés; au premier trimestre de cette année, il n'y a "plus" eu que 147.000 € détournés au cours de 106 utilisations frauduleuses contre 473 l'an dernier à pareille époque.

Des arrestations ont été effectuées. La lutte et les appels à la prudence lancés tant par les autorités que les banques semblent donc porter leurs fruits. Les utilisateurs sont de plus en plus matures et comprennent mieux aussi l'utilisation d'internet et ses derives potentielles. Est considérée comme escroquerie dans notre pays, l'usage de bons mots ou de propositions alléchantes, qui ne laissent pas indifférent, afin de soutirer des biens ou de l'argent à des personnes (utilisateurs d'Internet) naïves (au sens où elles ne se doutent de rien). L'Internet offrant la possibilité d'atteindre un grand nombre de victimes potentielles, à court terme et à très faible coût, les fraudes se sont multipliées ces dernières années. Le phishing ou le demande de données bancaires via telephone ou e-mail sont les pratiques les plus courantes. Leur auteurs tombent sous l'articlle 496 du ode penal. Celui-ci prévoit notamment des peines d'emprisonnement d'un mois à cinq ans. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos