La nouvelle brochure Timesharing en Europe offre un aperçu de la nouvelle législation

16/10/13 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Moneytalk

La nouvelle brochure du Centre européen des consommateurs (Cec), Timesharing en Europe, offre un aperçu de la nouvelle législation protègeant de façon identique les propriétaires de timesharing dans toute l'Union européenne.

Toutes formules de timesharing, l'utilisation d'un bien à temps partagé ou d'un produit de vacances à long terme, sont à présent visées, qu'il s'agisse de l'achat, de la revente ou de l'échange. Cette réglementation prévoit qu'aucun paiement ne peut être exigé avant l'expiration d'un délai de rétractation de quatorze jours pour renoncer à son achat et que le paiement du prix total doit être réparti sur toute la durée du contrat sur base d'un montant annuel similaire. Il ne faut donc payer ni acompte ni frais tant que ce délai n'est pas expiré. Et si quand même un acompte a été payé, la société doit rembourser. Et si le contrat porte sur le droit de bénéficier de réductions ou d'autres avantages relatifs à un hébergement, nous ne sommes pas tenus de payer la totalité du prix la première année. Le paiement du prix total (cotisations comprises) doit être fractionné en fonction du nombre d'années fixées dans le contrat, chaque fraction étant d'égale valeur. Il sera possible de résilier son contrat sans frais à partir de la deuxième année. Pour cela, il suffit d'adresser sa demande à la société endéans les quatorze jours suivant la réception de la demande de paiement de l'annuité - 02/542.33.89 ; www.cecbelgique.be (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos