La revente de tickets de concert bientôt encadrée

18/10/13 à 08:38 - Mise à jour à 08:38

Source: Moneytalk

Depuis le 1er octobre 2013, une nouvelle loi encadrant la revente organisée de billets prévoit que seul un vendeur agréé par l'organisateur d'un concert ou d'un festival est autorisé à vendre les tickets pour cet événement. Et ce vendeur doit aussi communiquer un prix définitif dans toutes ses offres et publicités. Ce prix doit renfermer le montant du ticket, la TVA, toute autre taxe éventuelle ainsi que le coût de tous les services à payer obligatoirement.

De même, les suppléments de prix et frais facultatifs ou variables peuvent toujours être proposés mais d'une manière claire, transparente et sans équivoque. Ils doivent faire l'objet d'une case à cocher au cours du processus d'achat. Et pour le système de revente organisé ? Dorénavant, il est interdit. En effet, la revente régulière de tickets, à l'entrée d'un événement ou via un site Internet - la loi belge s'applique à tout site web qui est actif sur le marché belge, même s'il est établi à l'étranger -, est interdite. Les revendeurs ne peuvent donc plus remettre en vente des tickets acquis par des tiers. Néanmoins, en cas d'empêchement de dernière minute, une revente occasionnelle reste possible. Possible, oui, mais sans pouvoir en tirer un quelconque avantage financier ou bénéfice, sans pouvoir revendre un billet reçu ou gagné, sans pouvoir revendre un billet avant le début de la vente initiale et en devant obligatoirement communiquer à l'avance le prix total définitif, tous frais compris. (Belga)

Nos partenaires