La seconde main se dirige vers les biens ordinaires

26/06/13 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Moneytalk

Les articles technologiques ne sont plus les seuls objets recherchés en seconde main.

Le marché en ligne des affaires de seconde main a fortement évolué ces dernières années, révèle une enquête réalisée par 2ememain.be, le plus grand site de petites annonces en Belgique qui compte quelque 3,2 millions d'annonces et 675.000 visiteurs par jour. Jusqu'il y a trois ans, les articles "technologiques" (gsm, ordinateurs, et pièces détachées informatiques) étaient clairement les plus recherchés. Désormais, on recycle et on recherche davantage des biens ordinaires. Les rubriques "jouets", "vêtements", "meubles", "matériaux de construction" et "articles de jardin" sont celles qui suscitent le plus l'intérêt, précise un communiqué de 2ememain. Il faut dire que si jadis, acheter d'occasion était connoté négativement, aujourd'hui, acheter malin et faire des économies est rentré dans les moeurs et est même devenu un must. "Avant de faire un achat, beaucoup de gens ont désormais le réflexe de surfer sur ce type de site pour voir s'il n'y a pas déjà moyen de l'obtenir à un meilleur prix ou pour vérifier son prix, indique Michiel van Deursen", fondateur et directeur de 2ememain.be La consultation des petites annonces "online" est devenue un réflexe : un Belge sur 2 visite le site 2ememain.be. au moins une fois par mois, d'après l'enquête. Toutes les tranches d'âges sont concernées. Seul le groupe de 65 ans et + est encore sous représenté, bien qu'en forte croissance. Les principales motivations de ceux qui fréquentent le site sont "faire des économies", "se faire un peu d'argent" et trouver un objet unique. De plus en plus de Belges sont aussi soucieux de recycler et désireux de donner une seconde vie à des objets. (Belga)

Nos partenaires