Le gel augmente les risques de dégâts des eaux

22/01/13 à 09:55 - Mise à jour à 09:55

Source: Moneytalk

L'IRM a lancé la semaine passée une alerte consécutive à une vague de froid en Belgique. Tout assuré a l'obligation de prendre le plus rapidement possible les mesures utiles afin de limiter les frais liés aux dégâts des eaux.

Ces derniers jours, le mercure a plongé à plusieurs reprises sous les - 5 degrés. Une température qui suffit à causer des dégâts aux canalisations d'eau, aux robinets ou même à des machines ou des chaudières. L'assurance habitation couvre diverses formes de dégâts des eaux Les polices d'assurance couvrant les habitations reprennent généralement un volet relatif aux dégâts des eaux dont l'étendue exacte peut varier d'une compagnie à l'autre. Ces polices couvrent le plus souvent les dommages aux biens résultant d'une infiltration à travers la toiture, d'une fuite ou d'une rupture de canalisation d'eau. L'assureur indemnise donc normalement les dégâts aux moquettes, papiers peints, parquets, etc. Il couvre également les frais de sauvetage qui, ainsi que l'exigent la loi et le contrat, ont été exposés aux fins de prévenir le sinistre ou d'en atténuer les conséquences. Tout assuré a en effet l'obligation de prendre le plus rapidement possible les mesures nécessaires afin de limiter les frais. L'assurance peut également prendre en charge, lorsque le contrat prévoit cette garantie, les frais de recherche nécessaires à la localisation d'une fuite, une intervention qui peut s'avérer très onéreuse. En revanche, l'assurance connaît un certain nombre de limitations. C'est ainsi que les assureurs ne remboursent généralement pas les réparations à l'installation à l'origine du sinistre. Ils n'interviennent pas non plus pour des bâtiments abandonnés sans protection par temps de gel. Il est conseillé de vérifier ce que dit votre police d'assurance à ce sujet. (VIM)

Nos partenaires