Le gouvernement flamand soutient les PME en difficulté

18/12/12 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Moneytalk

Une PME belge sur six est susceptible de faire faillite l'année prochaine. Une situation suffisamment alarmante pour que le gouvernement flamand décide de fournir un soutien supplémentaire aux entreprises en difficulté.

Selon Unizo, l'année prochaine, une entreprise fera faillite toutes les 45 minutes. C'est la manière dont a calculé le bureau d'étude Graydon. Au total, 12.500 entreprises ont une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ce sont surtout les PME qui connaîtront des temps difficiles. Selon l'Unizo, une PME sur six devra fermer. A cause de la crise, ces entreprises ont moins de rentrées alors que leurs obligations financières continuent de courir. Le résultat est que leur coussin de fonds propres est en constante diminution. Il n'est donc pas surprenant de constater que de moins en moins de compatriotes, en particulier les Flamands, osent sauter le pas vers le statut d'indépendant. Cela peut s'avérer néfaste pour un pays qui a une longue tradition de PME. C'est ce que semble avoir compris le gouvernement flamand. Il libère donc 5 millions d'euros supplémentaires pour la prévention des faillites. Il ne s'agit pas d'un plan sur cinq ans. Début 2013 un projet sera déjà en cours de création. Pour cela, le gouvernement flamand va travailler en collaboration avec plusieurs organisations d'employeurs, qui sont proches des entrepreneurs. Aujourd'hui, les PME en difficulté peuvent d'ores et déjà contacter le gouvernement flamand pour des conseils gratuits. La subvention pour la préparation d'un plan de relance passe désormais de 50 à 75 %. (MUA)

Nos partenaires