Le ministre des Finances ne peut abolir les pièces de 1 et 2 cents

11/12/13 à 09:08 - Mise à jour à 09:08

Source: Moneytalk

Plus de 120 pièces de 1 et 2 cents sont en circulation par habitant en Belgique. Nombre d'entre elles ne sont jamais utilisées. L'idée de les abolir a été plusieurs fois évoquée mais ce n'est pas si simple.

Même si selon la Banque nationale de Belgique (BNB), chez nous, plus de 120 pièces de 1 et 2 cents sont en circulation par habitant et que l'Eurobaromètre 2012 montre que 91% des consommateurs belges veulent que les pièces d'un cent disparaissent, et que 83 % sont favorables à la disparition des pièces de 2 cents, le Ministre des Finances a indiqué qu'il ne pouvait pas abolir ces pièces, mais qu'il souhaitait examiner si des règles d'arrondi étaient une solution envisageable, pour autant qu'une certitude absolue puisse être apportée qu'elles n'ont pas de caractère inflationniste, et ne provoquent donc pas une hausse des prix. Il a donc demandé à la BNB d'étudier les conséquences de l'arrondissement symétrique - dans une même mesure vers le bas et vers le haut - à 5 cents des montants à payer. Il ne concerne pas les prix eux-mêmes, mais le ticket de caisse. Principales conclusions : les règles d'arrondi symétrique n'ont aucun caractère inflationniste et feraient diminuer le nombre de pièces en circulation. D'autre part, une grande majorité de consommateurs approuverait que ces pièces puissent disparaître de la circulation. À noter que nulle part dans la zone euro, les gens ne sont plus satisfaits de la circulation des pièces de monnaie qu'en Finlande, où dès le départ l'arrondi aux 5 cents a été réalisé et où donc les pièces de 1 et 2 ct n'ont jamais été mises en circulation. (Belga)

Nos partenaires