Le pharmacien devra être informé du maximum à facturer dès 2015

17/02/14 à 07:27 - Mise à jour à 07:27

Source: Moneytalk

Dès le 1er janvier 2015, lorsqu'un pharmacien délivrera une prestation de santé à un bénéficiaire dans une officine ouverte au public et qu'il bénéficiera de l'octroi du maximum à facturer (MAF) pour l'année dans laquelle la prestation sera délivrée, l'organisme assureur auprès duquel ce bénéficiaire sera affilié ou inscrit, devra en informer le pharmacien.

De fait, il devra le renseigner à ce dernier lors de la consultation des données d'assurabilité du bénéficiaire par le biais du réseau électronique. En effet, pour autant qu'ils y aient un intérêt légitime des dispensateurs de soins peuvent être informés du fait que le bénéficiaire se voit accordé le maximum à facturer. Le MAF donne à chaque ménage, à savoir une personne isolée ou plusieurs personnes vivant habituellement sous un même toit, la garantie de ne pas dépenser, par an, plus qu'un montant maximum déterminé de frais en soins de santé. Il offre une protection renforcée aux patients les plus fragiles notamment les malades chroniques pour qui les frais médicaux sont très coûteux, et aux personnes à faibles revenus. Les plafonds à partir desquels on bénéficie de la protection du maximum à facturer sont fonction de la catégorie à laquelle on appartient (MAF social) ou des revenus de son ménage (MAF revenus). Dès que les interventions personnelles ou tickets modérateurs pour certains soins dépassent un montant déterminé durant une année civile, la personne doit être remboursée à 100 % le reste de l'année. (Belga)

Nos partenaires