Le printemps économique se fait attendre

22/10/13 à 07:37 - Mise à jour à 07:37

Source: Moneytalk

Dans ses dernières prévisions économiques, Belfius revoit ses perspectives de croissance. Pour 2012, la croissance belge aura été de -0,2% tandis qu'une petite hausse de 0,2% est attendue cette année. L'embellie devrait être plus marquée encore l'an prochain (+1,2%). Nous serions ainsi dans la moyenne attendue pour la zone euro, en repli de 0,4% néanmoins cette année.

La poursuite, en septembre, de l'amélioration du sentiment économique dans la zone euro (96,9 contre 95,3) est une conséquence, dit Belfius, de la hausse marquée de la confiance, particulièrement dans les secteurs de la construction et du commerce de détail. La confiance des consommateurs continue, elle aussi, à s'améliorer. Une amélioration qui se confirme donc depuis décembre 2012. Elle a progressé de 0,7 point en septembre, à -14,9 points, en raison d'une évaluation plus optimiste de la situation économique générale, des perspectives en matière de chômage et de la situation financière future. Pourtant, poursuit la banque, le retour depuis trois trimestres de la croissance économique, après six trimestres consécutifs de croissance négative, est encore insuffisant pour faire baisser le chômage. Selon les chiffres de la Commission européenne, le chômage (12% en août) devrait rester élevé l'an prochain et atteindrait encore en moyenne 12,1%. De son côté, l'inflation serait limitée à 1,5% cette année et à 1,6% l'an prochain dans notre pays. Au niveau européen, elle devrait se stabiliser à 1,5% cette année et tomber à 1,3% l'an prochain. (Belga)

Nos partenaires