Le train de compensation

11/12/12 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Moneytalk

La nouvelle liaison de chemin de fer Fyra entre Bruxelles et Amsterdam rencontre déjà quelques problèmes techniques qui engendrent des retards. Et donc, les passagers auront droit à une indemnisation.

Pour les liaisons intérieures, le voyageur a droit à une indemnisation si son train a au moins une heure de retard. Il reçoit alors le remboursement complet de son billet. En outre, il y a également une compensation si le train a eu, au moins 20 fois, un retard de 15 minutes. Dans ce cas, le voyageur reçoit le remboursement d'un voyage simple à hauteur de 25%. S'il y a au moins dix retards de 30 minutes, la redevance est alors égale à 50% de la valeur d'un voyage. L'indemnité est calculée sur le prix total de votre billet. Et cela, même si votre patron finance en partie vos transports. Notez toutefois que la compensation ne s'applique pas aux grèves annoncées au moins 8 jours à l'avance, ou aux cas de force majeure comme des catastrophes naturelles et des conditions météorologiques extrêmes. L'indemnité n'est pas versée en argent mais sous forme de bons d'achat valables un an et peuvent être utilisés pour un aller-retour sur le réseau domestique. Pour les voyages internationaux, vous recevez le remboursement d'un quart de votre billet si votre train accuse un retard entre 60 et 120 minutes. Si le retard équivaut à plus de deux heures, vous recevrez alors en retour l'équivalent de la moitié de votre billet. Le départ et l'arrivée de votre voyage doivent se situer dans l'Union européenne, en Norvège ou en Suisse. L'année passée, 69.000 personnes ont demandé une indemnisation auprès de la SNCB. (MUA)

Nos partenaires