Les allocations et revenus doivent être au-dessus du seuil de pauvreté

23/06/14 à 08:11 - Mise à jour à 08:11

Source: Moneytalk

Des organisations de lutte contre la pauvreté et des syndicats exigent que le prochain gouvernement fédéral s'engage à augmenter tous revenus et allocations au-dessus du seuil de pauvreté. En effet, des études ont démontré que donner aux personnes un revenu permettant de se stabiliser, s'équilibrer et gérer leur ménage les met dans les conditions d'une meilleure participation dans la société.

Ils regagnent leur indépendance financière et ne sont plus obligés de consacrer toute leur énergie à leur survie. En plus de l'augmentation du pouvoir d'achat, l'attribution d'allocations au-dessus de ce seuil entraîne une diminution des coûts pour la société : l'État doit consacrer moins d'argent au niveau des soins de santé puisque les gens font plus facilement appel aux médecins avec comme conséquences que les problèmes de santé sont traités à moindre coût, etc. Comme actuellement, 162.000 personnes supplémentaires sont tombées en situation de pauvreté, il faut augmenter les allocations et revenus de remplacement, soit 1.003 euros par mois pour un isolé, et 2.106 euros par mois pour une famille de 2 adultes et 2 enfants de moins de 14 ans. De même, en plus de la liaison biennale des minima sociaux au bien-être de 2 %, une augmentation complémentaire de 2 fois 3 % est nécessaire d'ici 2018. Il faut aussi une augmentation du salaire interprofessionnel minimum afin de garantir un salaire adéquat et d'éviter les pièges à l'emploi, tout en prévoyant le financement de toutes ces mesures. (Belga)

Nos partenaires