Les banques alimentaires aidées par les commerçants

13/02/14 à 18:15 - Mise à jour à 18:15

Source: Moneytalk

Les banques alimentaires, qui collectent la majeure partie des stocks excédentaires des commerçants, ont bénéficié l'an dernier de différents facteurs. Elles ont ainsi pu récolter 1.846 tonnes de nourriture, un progrès de 28% par rapport à 2012, et offrir ainsi l'équivalent de quelque 2,5 millions de repas.

L'attitude plus souple de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA), la campagne menée par Comeos auprès de ses membres et la récente suppression de la TVA sur les dons alimentaires ont été les principaux moteurs de cette belle augmentation. Il est toutefois difficile de chiffrer avec précision la quantité d'excédents alimentaires reversée par le commerce à l'ensemble des organisations caritatives car de nouvelles initiatives sont prises chaque jour au niveau local. Les gérants des supermarchés locaux ne consignent pas forcément les quantités de denrées alimentaires dont ils font don aux plus démunis par l'intermédiaire des organisations sociales locales. Aujourd'hui, les commerçants savent mieux ce qu'ils peuvent faire ou non en matière de dons de denrées alimentaires, tout en étant plus conscients du problème éthique que peuvent représenter les excédents alimentaires. Comeos espère à présent une suppression de la TVA sur les produits non alimentaires. Actuellement, il est en effet plus intéressant pour le commerçant de détruire un stock de pantalons que de le donner à une oeuvre. Et pour cause : la TVA que le commerçant a payée lors de l'achat du pantalon ne peut être récupérée et il doit en outre payer la TVA sur le don qu'il effectue. (Belga)

Nos partenaires