Les bons d'État n'ont pas connu un grand succès en 2013

20/08/14 à 07:48 - Mise à jour à 07:48

Source: Moneytalk

D'après le nouveau rapport d'activités 2013 du service public fédéral (SPF) Finances, depuis l'émission des bons d'État de décembre 2013, les particuliers qui souscrivent en ligne depuis le site internet du Service des Grands-Livres peuvent également payer en ligne leur souscription. Et c'est gratuit. En inscrivant ses titres, on dit que l'on prend une inscription nominative, comme pour un compte-titres. En outre, ce service n'applique pas de droits de garde, ni de frais de transaction. Il suffit qu'il s'identifie au moyen de sa carte d'identité électronique ou via un toke.

Néanmoins, en 2013, les bons d'État n'ont pas connu un grand succès. Cela s'explique, entre autres, par le fait que les taux des emprunts d'État étaient à des niveaux bas. Mais malgré la baisse du volume de leurs émissions (66 millions d'euros contre 142 millions d'euros en 2012), on constate qu'ils sont toujours appréciés. Et ce, pour la principale raison qu'ils constituent encore une valeur sûre. D'autre part, en 2013, le taux d'endettement - le volume de la dette par rapport au PIB - a augmenté de 0,1 % par rapport à 2012, où elle représentait 101,1 % du PIB. À l'origine de cette situation ? Le remboursement partiel de l'aide accordée à une institution financière et la vente de divers actifs sur le plan fédéral ainsi que des effets de la nouvelle loi sur la consolidation et la participation de l'État dans les mécanismes d'aide européens. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos