Les gagnants arrivent en retard

11/12/12 à 14:47 - Mise à jour à 14:47

Source: Moneytalk

Un joueur au lotto britannique, qui a remporté la cagnotte de l'Euro Millions qui s'élevait à 63,8 millions de livres sterling (78,4 millions d'euros), n'est pas venu chercher son gain à temps. Il avait pourtant 180 jours pour se manifester. Amplement le temps de le faire. En Belgique, la date limite est encore plus rapidement dépassée.

Tout personne qui gagne à un jeu de tirage comme le Lotto-Joker, l'Euro Millions, le Keno ou le Pick-3, dispose de vingt semaines pour se faire connaître. Pour les billets à gratter, la règle est différente. Il y a une date de vente limite. Après cette date, nous disposons encore de deux mois pour demander le paiement des gains dans un point de vente. Au-delà de cette échéance, tout n'est pas perdu. Dans ce cas, le gagnant peut encore se rendre directement au siège ou aux bureaux régionaux de la Loterie Nationale. Là, les gains peuvent être versés jusque 12 mois après la date de vente limite. Selon la Loterie Nationale, en moyenne 1% des gains ne sont pas récupérés. Ce montant revient à la Loterie Nationale. Ses bénéfices sont répartis entre les communautés flamande, wallonne et germanophone ainsi qu'avec le gouvernement fédéral. Et elle finance également de nombreuses initiatives. Dans d'autres pays, des règles différentes peuvent s'appliquer. Ainsi, les Français ont seulement 60 jours pour se manifester à la Française des Jeux en tant que gagnant du Loto, Joker, Super Loto, Euro Millions, Keno ou Rapido. Et pour le scratch, ils ne disposent que de 30 jours. En Grande-Bretagne, la Loterie nationale offre donc plus de temps pour trouver un billet gagnant : jusqu'à 180 jours. Si le gain n'est pas réclamé, l'argent est alors versé à une oeuvre de charité. (MUA)

Nos partenaires