Les groupes d'autopartage se multiplient

03/06/13 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Moneytalk

Pour ceux qui ont besoin occasionnellement d'une voiture, l'autopartage est une option. Cette pratique est d'ailleurs en nette augmentation.

Il ne faut pas confondre autopartage (carsharing) et covoiturage. Les personnes qui covoiturent effectuent un trajet à plusieurs dans une même direction. Dans le cas d'un autopartage entre particuliers, plusieurs conducteurs partagent une voiture privée. Contrairement au service Cambio, les "autopartageurs" assument eux-mêmes les coûts de l'achat, de l'entretien et de l'assurance. L'autopartage fonctionne le mieux au niveau d'un quartier car il est plus facile de s'organiser. La crise économique et l'augmentation des coûts de possession d'une voiture rendent l'autopartage particulièrement attractif. Une petite simulation sur la site d'Autopia montre que cette pratique permet de réduire les coûts annuels de moitié. Au niveau de l'assurance, l'autopartage ne pose pas de problème, tant que les conducteurs qui partagent la voiture sont mentionnés dans la police. Toutefois si un des conducteurs a un accident, cela influencera également votre bonus-malus personnel, même si vous n'êtes pas impliqué dans l'accident. Cependant, en coopération avec Vivium, Autopia offre une assurance auto sur mesure. (Belga)

Nos partenaires