Les hôpitaux continuent à investir

08/10/13 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Moneytalk

L'an dernier, les hôpitaux belges (privés et publics) ont maintenu un haut niveau d'investissement. Selon les chiffres de l'étude Maha réalisée chaque année par Belfius, ils ont atteint 1,3 milliard l'an dernier, contre 1,2 milliard précédemment.

Le niveau est pratiquement identique dans les trois régions. Si les hôpitaux publics ont investi davantage que les hôpitaux privés, cela démontre un mouvement de rattrapage. Leurs infrastructures sont plus vétustes et nécessitent des investissements. Ceux-ci sont financés en premier lieu par des dettes financières à long terme, contractées auprès d'établissement de crédits (+384 millions d'€). Les institutions recourent aussi à l'autofinancement (280 millions). Alors que les investissements croissent, les hôpitaux doivent aussi faire face à des charges salariales en hausse. Selon les chiffres de Belfius, les hôpitaux employaient, fin 2012, 84.918 ETP (équivalents temps plein), hors médecins. Cela représente une hausse de 2,38%. Ce gain s'accompagne d'une hausse des salaires (indexation, notamment). Le chiffre d'affaire des hôpitaux a, par contre, connu un repli de sa croissance. Il a progressé de 3,4% entre 2011 et 2012, contre 4,9% un an auparavant. Cela s'explique par la faible hausse des honoraires (+2,9%) qui représentent 40,7% du chiffre d'affaires. Un an plus tôt, ils avaient progressé de 5,5%. L'indexation partielle des honoraires et la forfaitisation d'une série de médicament utilisés fréquemment pas les patients hospitalisés décidées par le gouvernement ont donc un impact sur la situation des hôpitaux qui voient une augmentation constante des admissions dans les services de gériatrie et de revalidation. (Belga)

Nos partenaires