Les investisseurs en capitaux privés recherchent des parts majoritaires au sein d'entreprises familiales pour des biens de consommation

29/09/14 à 11:46 - Mise à jour à 11:46

Source: Moneytalk

D'après la dernière étude du cabinet de conseil en stratégie, Roland Berger, intitulée, European Private Equity Outlook 2014, les perspectives sont prometteuses sur le marché européen des investissements en capitaux privés au point que, pour ces derniers, 82 % des acteurs du marché s'attendent à ce que le nombre d'acquisitions impliquant des investisseurs augmente en 2014.

En 2014, les investisseurs rechercheraient des sources d'acquisition attractives notamment des parts majoritaires au sein d'entreprises familiales (59 %) et des filiales dissociées de grandes entreprises (51 %). D'autre part, les rachats par endettements secondaires conserveraient une place importante, mais moindre (45 %). D'autre part, 88 % des personnes interrogées s'attendent à ce que la plupart des transactions impliquent des petites et moyennes entreprises (PME), pour un volume d'acquisition maximal de 250 millions d'euros. "Ce qui correspond à la tendance observée les années passées et s'avère manifeste dans les pays où le tissu des PME est particulièrement dense, comme en Belgique", indique Grégoire Tondreau, Partner chez Roland Berger Strategy Consultants. Aussi, "de nombreuses PME sont, en outre, confrontées à des problèmes de succession, ce qui amène un nombre croissant d'entre elles à se tourner vers des investissements extérieurs", poursuit-il. Quant aux cibles privilégiées des investisseurs en capitaux privés, elles demeureront les biens de consommation et le commerce de détail (63 %) ainsi que les produits pharmaceutiques et la santé (61 %). (Belga)

Nos partenaires