Les jeunes ménages fragiles face au risque d'endettement

24/09/14 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Moneytalk

La Banque nationale a publié une intéressante étude sur l'évolution et la répartition de l'endettement des ménages belges par rapport à la zone euro.

Ainsi, les statistiques macro-économiques font état d'une situation plutôt favorable de l'endettement des ménages belges par rapport à la zone euro. Le taux d'endettement des ménages belges (56,5 % du PIB) enregistré début 2014 était inférieur à celui de la zone euro (63,7 % du PIB). Les ménages belges disposent généralement d'importants actifs. Néanmoins, les dettes des ménages belges ont sensiblement augmenté ces dix dernières années: en termes nominaux, ces dettes ont doublé pour s'établir à 217 milliards d'euros au début de l'année 2014, et le taux d'endettement a grimpé de 40 à 56,5% du PIB, ce qui a réduit l'écart avec la zone euro. Par groupes, il apparaît que les jeunes ménages avec un revenu limité font le plus souvent face à un endettement élevé par rapport à leur revenu. Si leurs dettes sont généralement de petits emprunts, il n'en demeure pas moins qu'une dégradation de leur situation économique (chômage...) peut avoir d'importantes conséquences. C'est d'ailleurs dans ce groupe que l'on rencontre le plus haut taux de risque de défaut de paiement. Ils n'ont généralement pas encore constitués suffisamment d'actifs pour faire face à une crise quelconque. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos