Les médecins contrôles doivent empêcher les abus

25/02/13 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Moneytalk

De nombreuses entreprises sont encore confrontées à des absences en raison de l'épidémie de grippe. Celle-ci a peut-être diminué en terme d'intensité mais elle n'est pas encore terminée. Mais certains employés en profitent peut-être pour rester à la maison après un week-end de carnaval chargé. De quelles armes l'employeur dispose-t-il pour lutter contre cela?

L'impact de la grippe n'avait plus été aussi important depuis cinq ans que cette année. Depuis la deuxième semaine de janvier, il y a une véritable épidémie de grippe. Et ce n'est pas terminé. Entre le 11 février et le 17 février 2013, environ 794 Belges sur 100.000 ont consulté leur médecin avec les symptômes de la grippe. Quiconque a de la fièvre devrait rester chez lui afin de limiter la propagation des virus. Mais pour certains, cela peut constituer un alibi en or pour justifier une mauvaise journée. Que peut faire un employeur contre cela? Le moyen de contrôle le plus approprié est de faire examiner l'employé par un médecin contrôle. L'employeur peut en envoyer un à tout moment. En tant qu'employé, vous ne pouvez pas refuser de recevoir le médecin contrôle ni d'être soumis à un examen. Le médecin contrôle vérifiera si l'incapacité de travail et la durée de celle-ci sont fondées. Il peut ensuite en informer l'employeur. Toutes les autres questions concernant la nature de la maladie et les médicaments pris relèvent du secret médical. Le médecin contrôle peut se présenter à n'importe quel moment, y compris en dehors des heures de travail normales. Et aussi durant le week-end. Il peut même venir avant que n'ayez envoyé un certificat médical au travail. L'employé ne doit pas nécessairement rester en permanence chez lui sauf si son médecin l'a indiqué. Si l'employé a le droit de sortir et que le médecin passe en son absence, celui-ci laissera un avis de passage. L'employé doit alors entrer en contact le plus rapidement possible avec le médecin contrôle. Lorsque les conclusions du médecin contrôle diffèrent de celles du médecin traitant, un troisième médecin tranche. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos