Les ménages ont moins épargné au premier trimestre

16/07/14 à 12:26 - Mise à jour à 12:26

Source: Moneytalk

Le taux d'épargne brut des ménages s'est élevé à 13,7% au premier trimestre, ce qui représente un recul de 0,9 point de pourcentage par rapport au trimestre précédent, selon les données de l'Institut des Comptes nationaux (ICN).

L'évolution du taux d'épargne brut découle des développements enregistrés au niveau du revenu disponible brut et de la consommation finale des ménages. Au premier trimestre de 2014, le revenu disponible brut, corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, s'est contracté de 0,3% par rapport au trimestre précédent. Cette diminution s'explique principalement, en termes de contribution à la croissance, par une baisse de la rémunération des salariés (-0,3%) et des transferts courants nets et revenus de placement nets (-0,5%). Les impôts courants sur le revenu et le patrimoine, quant à eux, ont enregistré un recul ayant un impact positif sur le revenu de 0,4 point de pourcentage. Les autres composantes du revenu sont restées relativement stables. Combiné à une hausse de 0,7% des dépenses de consommation finale, ce repli du revenu disponible a entraîné une diminution du taux d'épargne au cours du trimestre sous revue. Cette diminution s'assortit d'une légère hausse du taux d'investissement des ménages (principalement pour la construction et la rénovation de logements). Il s'est établi à 9,6% au cours du trimestre sous revue, ce qui représente une progression de 0,1% par rapport au trimestre précédent. Au cours du premier trimestre de 2014, les dépenses d'investissement ont enregistré une hausse de 1,2%, alors que le revenu disponible diminuait de 0,3%. (Belga)

Nos partenaires