Les multinationales ne voient pas d'amélioration pour 2013

23/01/13 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Moneytalk

Les grands dirigeants d'entreprises actives au niveau mondial ne sont pas trop optimistes quant à la nouvelle année. C'est ce qui ressort des résultats d'une enquête présentée lors du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

Le consultant PriceWaterhouseCoopers (PWC) a mené une enquête auprès des chefs d'entreprise de 1.300 multinationales. Il a été demandé aux sujets quelles sont leurs attentes pour l'année à venir. Et les résultats ne sont pas mirobolants. Seuls 36 pour cent disent que leur entreprise va croître. L'an dernier, ils étaient encore 40 pour cent. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a moins de pessimistes qui pensent que tout ira de pire en pire. 52 pour cent pensent que l'année 2013 sera aussi bonne ou aussi mauvaise que 2012. L'année passée, ils étaient encore 48 pour cent à craindre que la situation empire. Près de trois quarts des chefs d'entreprise interrogés ont limité les coûts l'année dernière. 70 pour cent ont l'intention de faire de même en 2013. Il y a plus de chefs d'entreprise qui vont licencier du personnel qu'en engager. Quels sont les CEO qui voient leur chiffre d'affaires évoluer? Selon PWC, l'optimisme est surtout présent en Russie, en Inde, au Mexique, au Brésil, en Chine en Allemagne et aux Etats-Unis. PWC a également voulu savoir ce qui inquiète aujourd'hui les top managers. En numéro un on retrouve l'agitation sociale, suivie d'une récession américaine, les cyberattaques, les catastrophes naturelles et l'effondrement de la zone euro. (MUA)

Nos partenaires