Les organisations patronales appellent au développement du "winwinlening"

08/05/14 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Moneytalk

En collaboration avec Graydon, l'Unizo et l'UCM - soit les deux organismes régionaux de défense des classes moyennes et indépendants - viennent de publier leur "Atlas du créateur".

Il en ressort que le nombre de starters a diminué de 6,5 % en 2013. Avec des variations selon les régions. En Wallonie, le nombre de starters a diminué de 7,1% alors qu'à Bruxelles, cette perte est de 3%. La Flandre, elle, affiche une baisse de 8,3%. Pour le premier trimestre de cette année, les chiffres ne sont guère encourageants puisqu'ils font ressortir une baisse globale de 14,6%. Il s'agit de chiffres provisoires, les chiffres réels devant être plus proches d'un repli de 2,2% d'une année à l'autre. S'il semble donc que les candidats entrepreneurs soient moins nombreux actuellement, les organisations constatent toutefois que 70% des starters survivent aux cinq premières années. Mieux, 75% des entreprises créées en 2009 sont financièrement saines. Pour l'UCM et l'Unizo, les gouvernements issus des prochaines élections devraient prendre des mesures pour stimuler la création d'entreprises. Elles plaident notamment pour renforcer le dispositif du "winwinlening" pour le financement des starters. Ce dispositif a déjà fait ses preuves en Flandre et devrait, disent les oganisations, être favorisé à Bruxelles et en Wallonie. Le principe du "winwinlening" permet à des investisseurs locaux(amis, familles, voisins¿) d'investir sous forme de capital ou de prêt dans une PME de leur région. (Belga)

Nos partenaires