Les parents ne sont pas demandeurs d'une réforme drastique des allocations familiales

30/04/14 à 07:51 - Mise à jour à 07:51

Source: Moneytalk

Selon une enquête de Partena, les parents semblent moins favorables qu'en 2012 aux allocations familiales qui varient en fonction des revenus du ménage et de leur situation professionnelle. Et 58 % contre 53 % en 2012 estiment que ces allocations doivent être identiques pour chaque enfant.

Néanmoins, elles restent cruciales pour le budget familial : les attentes principales des parents sont le maintien du lien avec le coût de la vie (92,8%) et la continuité des paiements durant la phase de transition (90,3%). D'autre part, 77,9% des familles estiment que les montants actuels sont trop faibles. Les familles les voient comme un soutien financier sur lequel ils peuvent compter pour leur budget familial et ils veulent le conserver. D'autre part, les parents reconnaissent quasi unanimement l'importance d'un supplément pour enfants handicapés. Ils estiment aussi que ces allocations doivent varier en fonction de l'âge et du niveau d'étude de l'enfant : 83% des sondés sont de cet avis. Une large majorité (74%) reconnaît également qu'un autre montant soit accordé en cas de situations familiales défavorisées (parents isolés¿). Attention, 121 employeurs expriment la même opinion que les familles et insistent sur la continuité des paiements (94,2%), le lien avec le coût de la vie (87,6%) et la garantie des montants actuels (79,3%). Et 62 % d'entre eux entrevoient aussi dans la réforme de l'Etat l'opportunité de reconsidérer le financement via les cotisations patronales et de réduire ainsi la pression salariale. (Belga)

Nos partenaires