Les passagers corpulents doivent-ils payer plus?

27/03/13 à 09:06 - Mise à jour à 09:06

Source: Moneytalk

Si cela ne dépendait que du professeur en économie Bharat P. Bhatta, les personnes de forte corpulence devront payer à l'avenir plus cher leur billet d'avion.

Bhatta publie sa thèse dans la revue "Journal of Revenue and Pricing Management". Son raisonnement est qu'au plus de poids un avion transporte, plus le coût du carburant et les émissions de CO2 sont élevés. Le professeur, qui est rattaché à l'Université Sogn og Fjordane en Norvège, propose trois nouveaux modèles pour calculer le prix d'un billet d'avion. Ces nouveaux modèles offrent, selon lui, non seulement des avantages pour les compagnies aériennes mais aussi pour les passagers et pour la société dans son ensemble. Une réduction de poids d'un kilogramme d'un avion correspond à une économie sur les coûts de carburant de 2.335 euros par an et à une réduction des émissions de CO2, calcule Bhatta. Il se réfère à la décision prise par Air Canada de sortir les gilets de sauvetage de l'avion et rendre, de cette manière, l'appareil 25 kg plus léger. Le professeur voit trois façons de faire payer les gens en fonction de leur poids corporel. Le premier modèle calcule le poids du passager avec celui de ses bagages, puis un montant par kilo est déterminé. De cette manière, un voyageur de 100 kilos avec 20 kilos de bagages payerait deux fois plus qu'un voyageur de 50 kilos et ayant 10 kilos de bagages. Une deuxième possibilité est, selon Bhatta, de définir un tarif de base et d'attribuer une réduction par kilo "insuffisant" d'un passager, ou un montant supplémentaire par kilo d'"excédent". Autre possibilité, les passagers donnent leur poids et un échantillons sur cinq est vérifié afin d'éviter les tricheries. (Belga)

Nos partenaires