Les permis de bâtir en recul sensible

22/09/14 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Source: Moneytalk

Selon les derniers chiffres publiés par le SPF Economie, le nombre de bâtiments concernés par un permis de bâtir pour de nouvelles constructions en immobilier résidentiel a enregistré un recul assez sensible au cours du mois de juin, retombant à 1.452 contre 1.990 (-22%) un an plus tôt.

En terme de logements, cela représente 2.930 contre 4.460 en juin 2013. Le nombre d'appartements concernés suit la même tendance, à 1.672 contre 2.713. Si le recul est marqué pour les nouvelles constructions, il l'est beaucoup moins en ce qui concerne les permis pour rénovation : 2.572 contre 2.582. L'immobilier non résidentiel se porte, par contre, visiblement mieux puisque 382 permis ont été délivrés en juin dernier contre 376 un an plus tôt. Rappelons qu'un permis de bâtir est une autorisation d'entamer des travaux dans le cadre d'un projet de construction. À ce titre, il constitue la dernière étape des procédures mises en oeuvre par les pouvoirs publics en matière d'urbanisme et de délivrance de permis de construire, avant le démarrage des travaux. Un indice fondé sur ces permis est susceptible de donner une bonne indication de la charge de travail qui attend l'industrie du bâtiment dans un proche avenir. Toutefois, cela peut ne pas être le cas lorsqu'une proportion élevée de permis n'est pas utilisée ou qu'il existe un décalage important entre la date de délivrance des permis et le début des travaux. (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos