Les personnes malades peinent à contracter une assurance solde restant dû

01/03/13 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Moneytalk

Les personnes qui ont des problèmes de santé ou atteintes d'une maladie chronique ont plus de mal à contracter une assurance solde restant dû. Une loi a été voté en 2010 pour réglementer l'accès à cette assurance. Pourtant, après trois ans, elle n'est toujours pas en vigueur.

Les malades chroniques ou encore les personnes atteintes du cancer peinent à contracter une assurance solde restant dû. Une assurance qui leur est pourtant cruciale puisqu'elle permet de contracter des prêts importants auprès d'une banque tout en restant assuré en cas de décès. En effet, si la personne décède avant que l'emprunt n'ait été remboursé, elle sera remboursée en tout ou en partie par l'assureur. Une couverture également importante pour les partenaires ou les héritiers puisqu'elle permet de les soulager de lourds soucis financiers si la personne malade décède prématurément. Pourtant, les assureurs estiment que le risque est trop grand. C'est pour cela qu'une loi a été votée en 2010. Ce texte réglemente l'accès des malades chroniques à l'assurance solde restant dû. Mais la loi n'est toujours pas passée en vigueur. En cause : des désaccords ministériels sur le code de conduite. En effet, la Commission des Assurances n'a pas encore fixé de code de conduite à la loi qui détermine les questions que l'assureur peut demander à l'assurer afin d'accepter ou non sa demande. L'avenir de la loi est maintenant entre les mains des ministres de l'Economie et de la Santé. (Belga)

Nos partenaires