Les prévisions économiques wallonnes optimistes mais prudentes

24/10/13 à 08:30 - Mise à jour à 08:30

Source: Moneytalk

L'enquête semestrielle menée par l'Union wallonne des entreprises auprès des patrons wallons suggère que l'économie wallonne va emboîter le pas de la reprise amorcée au sein de la zone euro.

Les perspectives d'exportation et d'investissement se redressent, conduisant à une amélioration des perspectives globales d'activité pour les six prochains mois. D'autre part, les entreprises wallonnes peuvent aujourd'hui compter sur une demande intérieure plus ferme, soutenue par une amélioration de la confiance des consommateurs wallons et par un début de reprise du marché de la construction. Mais ces améliorations restent modérées en comparaison d'autres périodes de reprise. Telles sont dans les grandes lignes les conclusions du point conjoncturel de l'UWE. Concrètement, cette reprise devrait permettre à la Wallonie de terminer l'année avec une croissance nulle, croissance qui atteindrait, par contre, 1,5% l'an prochain (contre 1,8% pour la Belgique et 1,4% dans la zone euro). Toutefois, prévient Didier Paquot, directeur économique de l'UWE, la fragilité du système bancaire, d'éventuelles nouvelles tensions sur les dettes souveraines et un ralentissement persistant dans les pays émergents pourraient perturber cette reprise. Le chômage reste évidemment problématique. Le ralentissement et la récession économiques enregistrés en 2012 se font encore sentir. Le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés reste particulièrement élevé (265.000 à fin septembre). Le chômage reste donc le problème numéro de la Wallonie, avec un taux qui se rapproche des 12%. Malheureusement, malgré la reprise, les entreprises ne comptent pas engager. Elles sont même majoritairement toujours prêtes à licencier, même si c'est de manière moins marquée qu'auparavant (Belga)

Nos partenaires