Les voitures de société considérées comme un droit acquis

11/01/13 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Moneytalk

Les ventes des véhicules de société lors de l'année 2012 ont peu souffert de la crise et de la suppression de certains avantages fiscaux. La raison: beaucoup de travailleurs considèrent la voiture de société comme un droit acquis.

En tout, 486.737 véhicules neufs ont été immatriculés en 2012 en Belgique, ce qui représente une baisse de 15% par rapport à 2011. La situation conjoncturelle et la suppressions de certains avantages fiscaux sont deux éléments qui permettent en grande partie d'expliquer ce recul, d'après Thierry Van Kan, président de la fédération belge de l'automobile Febiac. Ce dernier estime cependant qu'il ne faut pas parler de "crash, mais plutôt d'une compensation après une année record." Un autre fait marquant est que les voitures de société sont relativement épargnées et ce en dépit de la crise économique et des avantages fiscaux supprimés. La raison est simple: il s'agit d'un droit acquis pour de nombreuses entreprises et cela fait partie de la rémunération globale des travailleurs. Pour 2013, la Febiac table sur "une stabilisation du nombre des immatriculations dans le secteur des voitures neuves avec des premières estimations qui se situent au niveau des chiffres de 2012, à savoir un résultat final se situant autour des 485.000 unités". (VIM)

Nos partenaires