Meilleure accessibilité financière en cas d'affection chronique

14/08/13 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Moneytalk

Comme le souligne le Programme pour l'amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes d'affections chroniques, de la ministre des Affaires sociales, un statut plus favorable pour le malade chronique doit être créé, en tenant compte notamment des coûts que la pathologie engendre.

Et c'est chose faite puisque le Comité de l'assurance de l'Inami, là où siègent mutualités et prestataires de soins, a approuvé un projet d'arrêté royal exécutant la création d'un tel statut. Grâce à cela, ce patient bénéficiera d'un remboursement plus rapide de ses tickets modérateurs - ses interventions personnelles - via le maximum à facturer (Maf). Ce dernier donne à chaque ménage - personne isolée ou personnes vivant habituellement sous un même toit - la garantie de ne pas dépenser, par an, plus qu'un montant maximum déterminé de frais en soins de santé. Environ 125.000 familles seront concernées dans le courant du premier trimestre 2014. De plus, ce patient aura aussi accès au système du tiers-payant social grâce auquel il ne devra pas avancer les frais liés à ses prestations de santé. De fait, grâce à cette procédure, le généraliste¿ pourra facturer le solde de l'honoraire directement à l'organisme assureur. Mais à quelles conditions ce statut sera-t-il ouvert ? Il le sera automatiquement par sa mutualité sur base notamment du bénéfice du forfait soins malade chronique ou d'un critère financier, à savoir pour des dépenses en soins de santé supérieures à 300 € par trimestre, pendant huit trimestres consécutifs. (Belga)

Nos partenaires