Moins de prêts hypothécaires en 2012

11/01/13 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Moneytalk

Dans notre pays, on a compté l'an dernier 20 pour cent de prêts hypothécaires en moins, malgré des taux d'intérêt historiquement bas.

La Banque nationale a calculé qu'en 2012 321.261 nouveaux prêts hypothécaires ont été conclus. Un an auparavant, ce chiffre s'élevait à 402.271. Une diminution d'un cinquième donc. Et cela est remarquable d'autant plus qu'emprunter n'a jamais été aussi bon marché. Cette diminution de prêts hypothécaires est probablement due à la crise économique qui a pour effet de faire hésiter les acheteurs potentiels. Ces derniers craignent de perdre leur emploi ou d'avoir à sacrifier leurs salaires. Cela se manifeste également par la forte baisse du nombre de crédits à la consommation. Le nombre de nouveaux contrats pour un prêt à tempérament a diminué de 13 pour cent. Mais la crise se fait également sentir dans le nombre croissant de défauts de paiement. Le fait est déjà connu: l'incapacité de rembourser son crédit n'est pas un phénomène marginal. On retrouve des mauvais payeurs dans toutes les couches de la population, y compris dans les familles où les deux parents travaillent. Cela a conduit à des discussions sur les paramètres à utiliser lors de l'octroi des prêts. Selon certains, les prêts déjà contractés par les emprunteurs ne sont pas pris en compte lors de la signature d'un octroi de crédit. Par ailleurs, la promotion du crédit à la consommation par de grandes chaînes de magasins a aggravé la situation. (MUA)

Nos partenaires