Ottignies-Louvain-la-Neuve se lance aussi dans la monnaie alternative

Source: MoneyTalk

Comme d'autres communes, la deuxième ville du Brabant wallon va lancer une monnaie alternative à l'euro: le talent.

Face à la globalisation, différents systèmes de monnaies alternatives ont vu le jour ces dernières années, en particulier afin d'aider les commerçants et producteurs locaux. Chez nous, une dizaine d'initiatives du genre sont déjà recensées. En Flandre, on connaît notamment le Toreke à Gand ou le Trudo à Saint-Trond. En Wallonie, il y a notamment l'Epi en Gaume, le Ropi à Mons, le Minuto à Braine-le-Comte. Au début de l'année prochaine, il y aura aussi le "talent" à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Un talent vaudra un euro et sera décliné en billets de 1, 5, 10, 20 et 50 euros. Le receveur communal étudie actuellement la manière de l'introduire dans sa comptabilité. Comme ailleurs, le "talent" s'inscrit dans un mouvement plus vaste. Récompensée, en 2011, par le Prix de l'économie sociale pour son mémoire de fin d'études (UCL), Claire Oldenhove résumait cette évolution en ces termes : "Depuis 2008, les monnaies locales connaissent un regain d'intérêt. On sent que les gens sont à la recherche d'alternatives, d'autres manières d'échanger et de consommer qui ne soient pas basées uniquement sur l'euro". A côté de ces démarches locales, il existe aussi chez nous le RES. Lancée en 1996, cette monnaie a suivi son bonhomme de chemin et réunit plus de 5.000 commerçants, PME et professions libérales. Plus de 100.000 consommateurs y ont adhéré, majoritairement en Flandre. Ils bénéficient même d'une carte "bancaire", rechargeable sur le réseau Bancontact. RES est à présent à l'oeuvre en Espagne et en France et prévoit d'autres initiatives à l'étranger dans les prochains mois. Plus d'infos sur ces monnaies alternatives : www.res.be, www.financite.be (Belga)

Les derniers articles en un clin d'oeil




Nos partenaires