Pas d'assurance pour les Belges en quête de leurs enfants en Syrie

11/04/13 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Moneytalk

Quelques jeunes Belges sont partis combattre en Syrie. Face à l'impossibilité d'agir du ministère des Affaires étrangères, leurs parents ont décidé d'aller les rechercher en zone de guerre. Prenant un risque considérable, l'assurance solde restant dû ou l'assurance vie ne seront pas remboursées par l'assureur.

Si une personne décède avant que son emprunt n'ait été remboursé, elle sera remboursée en tout ou en partie par l'assureur. L'assurance-vie prévoit également le versement d'un capital ou d'une participation suite au décès. L'assurance s'applique uniquement dans des conditions "normales" et n'entre pas en jeu si la personne prend délibérément des risques, comme pour ces parents qui se rendent en Syrie. Ainsi la personne qui se rend en zone de guerre perd généralement la couverture de son assurance-vie. Une règle qui s'applique également aux personnes amateurs de sports extrêmes. Cette réglementation est généralisée, elle s'applique aussi aux soldats belges envoyés en mission de maintien de la paix à l'étranger. (Belga)

Nos partenaires