Baisse d'impôt sur les pensions les plus élevées

25/10/16 à 13:56 - Mise à jour à 13:55

Source: Moneytalk

Le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR), va diminuer l'impôt de crise sur les pensions les plus élevées. Les pensions les plus faibles et moyennes sont déjà exonérées de cet impôt.

Baisse d'impôt sur les pensions les plus élevées

Daniel Bacquelaine © Belga

Dans notre pays, les personnes ayant une pension supérieure à 2266,69 euros par mois doivent payer une cotisation de solidarité, l'impôt de crise. Cet impôt a été instauré en 1993 par le Premier ministre de l'époque, Jean-Luc Dehaene (CD&V), pour combler les trous dans la sécurité sociale. Jusqu'en 2008, les pensions moyennes devaient aussi payer cet impôt.

Désormais, les pensions élevées devront également moins contribuer. Le cabinet du ministre des Pensions confirme que le gouvernement diminuera l'impôt d'un quart, écrivent De Standaard et De Tijd. Selon la parlementaire sp.a Karin Temmerman, environ 10.000 fonctionnaires recevront de la sorte 30 euros de pension en plus par mois.

Calcul de la cotisation de solidarité

En fonction du salaire brut, le montant retenu varie entre 0,2 et 0,5%. Pour le calcul de l'impôt, le fisc fait la somme de l'assurance groupe (deuxième pilier) et de la pension régulière (premier pilier).

Toute personne ayant une pension inférieure à 2226,68 euros n'est pas redevable d'un impôt supplémentaire. Sur la première tranche entre 2266,69 euros et 2336,78 euros, le service des impôts prélève 0,5% d'impôts. Sur la deuxième tranche (entre 2336,79 et 2527,94 euros), la cotisation de solidarité tombe à 0,15%. Sur la tranche suivante (entre 2527,95 et 2554,24 euros), celle-ci remonte à 0,5%, complétée par une cotisation de 37,92 euros. Les personnes ayant une pension plus élevée devront payer 0,2% d'impôt sur la totalité du montant brut.

"Nous avons déjà beaucoup fait pour les pensions les plus basses, nous pouvons aussi faire quelque chose pour les plus élevées", dit le porte-parole de Bacquelaine dans les journaux. Il fait notamment référence à l'équivalence des pensions minimums pour les indépendants.

(NS)

Nos partenaires