L'épargne-pension a la cote chez les jeunes

13/01/16 à 13:15 - Mise à jour à 13:14

Source: Moneytalk

Les banques constatent une augmentation du nombre de contrats d'épargne-pension, ainsi que de la somme versée. Ce sont surtout les jeunes (moins de 30 ans) qui frappent à la porte des banques pour démarrer une épargne-pension.

L'épargne-pension a la cote chez les jeunes

© iStock

Un sondage du journal De Standaard nous apprend que l'épargne-pension devient progressivement plus populaire en Belgique. Belfius et ING Belgique communiquent une augmentation de 2 à 3 pourcents tant au niveau des sommes investies qu'au niveau du nombre de nouveaux contrats. Seul KBC affiche des chiffres plutôt stables. La banque a cependant un regard positif sur ces résultats: "L'afflux d'argent dans les fonds d'épargne-pension compense largement le reflux." Pour les chiffres de BNP Paribas Fortis, il faudra encore un petit peu attendre.

Révolution digitale

Selon Belfius, l'augmentation de personnes qui font une épargne-pension dans la catégorie d'âge la plus jeune, celle des 18-25 ans, est la tendance la plus importante de 2015. La banque a observé une forte augmentation de ce groupe cible. La révolution digitale est, selon elle, la raison principale pour laquelle de plus en plus de jeunes souscrivent une épargne-pension. KBC a aussi remarqué une forte croissance des jeunes qui épargnent pour leurs vieux jours. 40 à 54% des contrats ont été souscrits par des clients de moins de 30 ans.

Une autre conclusion du sondage : une importante partie des personnes qui ont une épargne-pension continuent à épargner après 60 ans. Chez KBC, ils sont 60.000. Ces personnes qui poursuivent une épargne-pension après leur soixantième anniversaire bénéficent encore d'un avantage fiscal jusqu'à 64 ans, sans pour autant devoir payer d'impôts. Au moment du soixantième anniversaire de la personne titulaire d'une épargne pension, le gouvernement encaisse 8%. Jusqu'il y a peu, c'était 10% mais le gouvernement prélève depuis l'an dernier, et ce pendant encore quatre ans, une avance de 1%.

Attendre jusqu'à la fin de l'année ?

D'un sondage de MoneyTalk auprès des banques l'an dernier, il ressort en outre qu'une grande partie des Belges attend jusqu'au dernier mois de l'année pour compléter leur épargne-pension. Alors qu'ils leur est au contraire plus avantageux de verser la somme maximum complète (940 euros par an) en début d'année.

Chez Belfius, environ 25.000 clients devaient encore alimenter leur épargne-pension partiellement ou totalement en décembre de l'an dernier. Chez BNP Paribas Fortis, dans 14% des cas, le versement pour l'épargne-pension était complet pour novembre. Selon la banque, cela s'explique du fait que la majorité des clients ont un contrat avec des versements mensuels. Dans deux cas sur trois, il y a déjà plus de 90% du montant total versé. (NS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires