Pour exploiter un centre d'hébergement de tourisme social à Bruxelles

25/07/14 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Moneytalk

Prochainement, en Région bruxelloise, afin d'exploiter un centre d'hébergement de tourisme social, il faudra réunir sept conditions. Lesquelles ? C'est la nouvelle ordonnance relative à l'hébergement touristique qui les précise.

Premièrement, la gestion de l'hébergement - tout établissement à but non lucratif offrant l'hébergement en chambre ou en dortoir incluant, outre des services de type hôtelier, la proposition d'animations ou de programmes de découverte visant à développer les contacts entre les touristes de pays et horizons différents dans le cadre du tourisme social ainsi que solidaire - devra être confiée à un organisme qui ne poursuivra aucun but de lucre. Deuxièmement, l'hébergement devra être réservé aux membres de l'organisation gestionnaire. Ensuite, l'hébergement devra être équipé d'un restaurant, d'un bar et d'un espace commun de détente, d'un espace cuisine et d'une laverie, d'un téléphone et d'un espace avec accès à internet. D'autre part, l'hébergement devra disposer de logements en chambre individuelle et en chambre familiale. De même, une réception devra être accessible tous les jours. Et au sujet des prix pratiqués ? Ils devront être accessibles et être inférieurs aux prix moyens pratiqués en hôtellerie pour un hébergement équivalent. Enfin, ce centre d'hébergement devra se trouver dans un bon état d'hygiène, de sécurité et d'entretien général. Attention, une amende administrative de 250 à 25.000 euros pourra être imposée à l'exploitant lorsqu'il ne respectera pas ces conditions et devra être payée dans les soixante jours de la notification de la décision. (Belga)

Nos partenaires