Revoir le statut des "zones franches"

10/04/14 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Moneytalk

Le plan Marshall wallon a mis en place différentes mesures de relance de l'activité économique. Parmi celles-ci, les "zones franches" doivent redonner vie à certaines zones peu attractives de la Région. L'Institut wallon de l'évaluation, de la prospective et de la statistique a réalisé une évaluation de ces mesures de soutien à l'investissement dans ces zones, rurale et urbaines.

La spécificité de la politique "zone franche" réside à octroyer un régime référentiel d'aide aux entreprises investissant dans ces zones au travers d'une majoration des primes à l'investissement. La logique d'intervention sous-jacente est que le bonus à l'investissement "zone franche" compense le manque d'attractivité économique de certaines communes wallonnes et incite les entreprises à y investir. Quelque 70 communes bénéficient de ce statut. L'évaluation menée par l'Iweps visait à mesurer si les aides majorées avaient entraîné une hausse des investissements supérieurs à ce qui aurait été observé sans cette majoration. Le résultat de l'analyse tend à indiquer que cela n'a pas été le cas. Pour l'Iweps, il faut reconsidérer l'opportunité de poursuivre cette politique sous sa forme actuelle. Les subventions octroyées ont globalement constitué des effets d'aubaine pour les entreprises qui en ont bénéficié. (Belga)

Nos partenaires