Soldes: la période d'attente a commencé

02/06/14 à 19:16 - Mise à jour à 19:16

Source: Moneytalk

La période dite d'attente ou de présoldes a commencé le 1er juin (contre le 6 juin précédemment). Pendant cette période, les commerces des secteurs de l'habillement, de la chaussure et de la maroquinerie ne peuvent pas annoncer de réductions de prix sur un article unique. Les commerçants peuvent toutefois continuer à pratiquer des réductions à la caisse ou à la demande du client. De plus, ils peuvent afficher des réductions lorsqu'elles portent sur plusieurs articles (offres conjointes).

Les ventes à perte restent interdites, sauf en cas de liquidation ou d'autres situations particulières, énumérées de manière exhaustive dans la loi sur les pratiques du commerce. Vendre à perte n'est autorisé que pendant les périodes de soldes, en janvier et en juillet. L'interdiction d'afficher des réductions permet de délimiter clairement le démarrage des soldes et garantit aux consommateurs que les réductions annoncées le sont sur des prix effectivement pratiqués pendant au moins un mois. Néanmoins, la multiplication des offres conjointes, qui permettent de facto de proposer des rabais pendant les présoldes, a fait perdre beaucoup de son sens à cette période d'attente. De sorte que, sous leur forme actuelle, les présoldes ne recueillent plus vraiment le soutien des commerçants: un sondage en juin dernier a montré que 45 % d'entre eux seulement souhaitent son maintien. La situation actuelle n'est pas satisfaisante. Pour l'UCM, il faut rendre du sens aux présoldes en examinant la possibilité de limiter les offres conjointes pendant cette période. (Belga)

Nos partenaires