"L'épargnant belge est aussi responsable de la faiblesse des taux"

"L'épargnant belge est aussi responsable de la faiblesse des taux"

Selon une étude d'Eric Dor, le directeur des études économiques de l'école de commerce IESEG à Lille, la politique de la Banque Centrale Européenne n'est pas la seule explication à la faiblesse des taux sur les livrets d'épargne dans notre pays. "Précisément parce que le Belge continue à épargner, les taux belges sur l'épargne n'augmentent pas."

"Les investisseurs ne doivent pas espérer des taux d'intérêt plus élevés"

"Les investisseurs ne doivent pas espérer des taux d'intérêt plus élevés"

Pascal Blanqué, Chief Investment Officer groupe chez Amundi, un des plus importants investisseurs européens, fait voler en éclat les rêves de rendements plus élevés. "L'hypothèse à la base de tous nos investissements est que les taux resteront extrêmement faibles. L'investisseur ne doit pas espérer. Nous n'assisterons pas à une normalisation des taux d'intérêt." (Ilse De witte, Jasper Vekeman)

Nous sommes tous victimes de l'argent bon marché

Nous sommes tous victimes de l'argent bon marché

Alors que KBC fixe le taux d'intérêt pour les sociétés à 0%, AXA rompt sa promesse de taux garanti à vie et BNP Paribas Fortis double les frais de dossier pour les refinancements des crédits hypothécaires. Qu'est-ce qui nous attend encore ? Eclairage.