Trop chaud pour travailler ?

04/07/13 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Moneytalk

En cas de trop fortes chaleurs, les travailleurs ont droit à un certain nombre de mesures de protection. Les règles relatives au travail en cas de températures élevées sont fixées par le règlement général pour la protection du travail (RGPT, articles 64 et 148).

Les températures maximales autorisées (tant en locaux fermés que sur les lieux de travail à l'air libre), variant selon la nature et la pénibilité du travail, sont les suivantes : - Pour un travail léger (travail de bureau) : 30°C maximum. - Pour un travail semi-lourd (conduite d'engins, manutention, cueillette des fruits...): 26,7°C maximum. - Pour un travail lourd (manutention, travail du bois, travaux manuels, de terrassement, etc): 25°C maximum. . Pour mesurer ces températures, il est obligatoire de s'équiper d'un thermomètre globe humide (WBGT) qui permet de déterminer la sensation de chaleur tant sur base de la température que sur base du rayonnement, de la lumière et du taux d'humidité dans l'air. Les températures indiquées par un thermomètre classique dans les mêmes conditions sont en général plus élevées. Lorsque la température maximale autorisée sur les lieux de travail est atteinte, l'employeur est tenu de prendre des mesures adéquates. Si la température excessive est d'origine technologique (fours, machines, etc.), il doit installer une ventilation artificielle, ou fournir des écrans protecteurs, des vêtements réflecteurs ou des vêtements à système de refroidissement intégré. Si ces mesures ne sont pas suffisantes, le travail n'est autorisé, avec des périodes de repos, que dans des locaux équipés d'un système de refroidissement. Si la température excessive est due au rayonnement solaire et au beau temps, les travailleurs doivent être protégés contre le rayonnement solaire direct et recevoir les équipements de protection nécessaires. L'employeur doit en outre distribuer des boissons fraîches gratuitement et installer une ventilation artificielle dans les 48 heures. Si les désagréments persistent, il est tenu d'écourter la durée d'exposition à la chaleur. A titre indicatif, pour une température de 30°C, la durée standard des pauses est de 10 minutes toutes les deux heures pour un travail léger, 30 minutes de travail puis 30 minutes de pause pour un travail semi-lourd, et 45 minutes de pause pour 15 minutes de travail dans le cas d'un travail lourd. L'employeur peut également décider d'instaurer un chômage temporaire. L'employeur peut aussi planifier certains travaux pendant les périodes plus fraîches de la journée. En cas de non-respect des règles, l'employé doit s'adresser d'abord au conseiller en prévention voire auprès de la direction régionale du Contrôle du bien-être au travail compétente pour l'employeur. http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx? id=6550 (Belga)

Nos partenaires