Un décret wallon sur la R&D qui ne sert à rien

12/03/14 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Moneytalk

Une modification au décret wallon de soutien à la recherche et au développement (R&D) va entrer en vigueur prochainement. Pour l'Union wallonne des entreprises (UWE), il s'agit de modifications aussi inutiles qu'inopportunes.

L'organisation patronale rappelle ainsi qu'un nouvel encadrement européen sur les aides à la R&D entrera en vigueur le 1er juillet prochain et devra être appliqué endéans les six mois, soit pour la fin de 2014. Le décret wallon ne sera donc bientôt plus d'actualité. Par ailleurs, dit l'UWE, le nouveau décret amène beaucoup de confusion dans la définition même de la recherche, des opérateurs de recherche, et des critères d'évaluation des projets de recherche. Apparaissent dans le décret deux notions de R&D mal précisées : la recherche appliquée et l'innovation responsable. C'est la porte ouverte à la possible subsidiation de projets aux contours flous. Un plus grand nombre de centres de recherche pourront prétendre à l'agréation et donc à être subsidiés. Le paradoxe, explique encore l'UWE, est que le décret ouvre la porte sans beaucoup de discernement à de nouveaux centres de recherche mais, dans le même temps, impose un regroupement des centres technologiques sous la bannière d'Instituts. Enfin, deux nouveaux critères apparaissent : développement durable et emploi. Pour l'organisation, le premier est surprenant alors que personne ne s'accorde sur sa définition même, le second absurde car aucune entreprise ne peut prévoir, en lançant une recherche, son impact en termes d'emploi. L'UWE estime qu'il s'agit de règles qui risquent de peser sur l'initiative pourtant essentielle pour l'avenir wallon. (Belga)

Nos partenaires