"Un tweet saute plus rapidement aux yeux des actionnaires qu'un rapport de 300 pages"

14/04/15 à 11:24 - Mise à jour à 12:01

Source: Trends-Tendances

"Tout comme les groupes de résistance l'ont fait pendant le printemps arabe en 2012, les petits investisseurs utilisent les médias sociaux pour faire entendre leur voix", écrit Seth Oranburg, professeur de droit à l'université de l'Etat de Floride, sur un blog.

"Un tweet saute plus rapidement aux yeux des actionnaires qu'un rapport de 300 pages"

© REUTERS

D'après le professeur Oranburg, Twitter peut démocratiser l'administration des entreprises. "Un tweet de 140 signes saute plus rapidement aux yeux des actionnaires qu'un rapport de 300 pages", dit-il. Les petits investisseurs doivent, selon lui, saisir cette chance pour influer sur la politique d'entreprise.

"Des actionnaires d'ExxonMobil et d'autres sociétés productrices de pétrole et de gaz ont ainsi mis la pression pendant quatre ans afin de limiter les risques environnementaux. Des actionnaires de la chaîne de supermarchés Safeway Inc ont voulu, au cours de l'assemblée annuelle, convaincre la chaîne de ne plus mettre d'OGM dans ses rayons. Cela n'a pas réussi, mais ils ont tout de même veillé à ce que les médias accordent de l'attention à la problématique, grâce à leurs actions sur les médias sociaux", dit Oranburg.

"Il est clair que la démocratie actionnariale, en ces temps de médias sociaux, peut donner une vigoureuse impulsion à l'entreprenariat socialement responsable ", conclut Oranburg.

En savoir plus sur:

Nos partenaires