Une autre politique d'emploi dans les entreprises

07/11/13 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Moneytalk

Le 1er janvier n'est plus très loin. Alors que différents points sont encore en discussion au Conseil national du travail, c'est à cette date qu'interviendra le rapprochement entre les statuts des ouvriers et des employés.

L'Union des classes moyennes vient de sonder ses affiliés et les résultats indiquent que ce statut unique va modifier la politique d'emploi des entreprises. En particulier, la suppression de la période d'essai et l'allongement des préavis des ouvriers vont modifier le comportement de celles-ci. Les entreprises qui emploient majoritairement des ouvriers sont les plus concernées par l'évolution des statuts. Ces entreprises indiquent à 86% qu'elles modifieront leur politique de ressources humaines ; 25% engageront moins ou n'engageront plus et près de la moitié recourra à des CDD, à de l'intérim ou utilisera des indépendants. Les entreprises qui emploient majoritairement des employés sont 55% à ne pas envisager de modifier leur politique RH ; 25% reverront leur recrutement, privilégiant les contrats limités dans le temps, les indépendants et l'intérim. Plus l'entreprise est petite, plus elle devrait faire appel à des indépendants en sous-traitance. Mais, quelle que soit leur taille, elles sont près de 40% à affirmer qu'elles auront recours aux contrats à durée déterminées, conséquence de la fin de la période d'essai. Notons que le site de l'UCM (www.ucm.be) tient à jour les différentes évolutions des discussions du CNT afin d'aider les employeurs à s'y retrouver. (Belga)

Nos partenaires