Une période d'essai plus longue pour ceux qui gagnent plus de 38.555 euros

02/01/13 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Moneytalk

En ce début d'année, plusieurs montants sont indexés. Cela vaut aussi pour la législation concernant le salaire qu'un travailleur perçoit comme, par exemple, pour déterminer la période d'essai lors de l'entrée en service.

La période d'essai permet à l'employeur de voir si une personne convient pour un poste déterminé et à l'employé de voir si ce travail répond à ses attentes. Si ce n'est pas le cas, le contrat peut être rompu sans payer d'indemnités. Pour les ouvriers, cette période d'essai est de sept jours minimum. Durant cette période, un ouvrier ne peut pas être congédié, sauf pour des motifs graves. Entre le septième et le quatorzième jour, le contrat de travail d'un ouvrier peut être résilié sans frais supplémentaires. Après 14 jours, la période d'essai est terminée et le contrat est alors converti en contrat à durée indéterminée. Pour les employés, la période d'essai est de minimum un mois. Durant ce temps, le contrat ne peut pas être résilié, sauf pour des motifs graves. Pour les employés qui ont un salaire annuel jusqu'à 38.555 euros (brut et comprenant le treizième mois, le pécule de vacances et autres avantages), la période d'essai est d'un mois minimum et de six mois maximum. Durant cette période, le contrat peut être résilié avec un préavis de sept jours. Pour les employés qui gagnent plus de 38.665 euros, la période d'essai peut aller jusqu'à 12 mois. Ensuite, le contrat est converti en un contrat à durée indéterminée. Pour les contrats conclus en 2012, le seuil était de 37.721 euros. (JAV)

Nos partenaires