Comment écourter votre préavis en cas de licenciement

04/01/16 à 17:19 - Mise à jour à 17:18

Source: Moneytalk

Si votre employeur vous a licencié et que vous avez trouvé un nouvel emploi, vous n'êtes pas obligé de prester votre période de préavis jusqu'au bout. Un contre-préavis vous permet de partir plus tôt.

Comment écourter votre préavis en cas de licenciement

© iStock

Pendant la période de préavis reçue de votre employeur, vous postulez et trouvez un autre emploi. Votre nouvel employeur désire que vous commenciez chez lui le plus rapidement possible. Sachez que vous avez alors le droit de donner un contre-préavis, qui vous permettra souvent de partir plus tôt.

Quel délai devez-vous respecter ?

Lors d'un contre-préavis, le délai de préavis dépend de votre ancienneté. Il est d'une semaine si vous avez une ancienneté inférieure à trois mois, de deux semaines si vous avez une ancienneté entre trois et six mois, de trois semaines lors d'une ancienneté entre six mois et un an et de quatre semaines lors d'une ancienneté d'un an ou plus.

Comment s'y prendre ?

Vous devez donner votre contre-préavis de la même manière que s'il s'agissait d'un préavis ordinaire. Vous pouvez donc signifier le contre-préavis à votre employeur par huissier, par l'envoi d'une lettre recommandée ou en lui faisant signer un double exemplaire de la lettre que vous lui remettez en main propre. Le contre-préavis prend cours le lundi suivant la semaine de la notification.

Votre employeur ne peut pas s'y opposer

Tout travailleur qui, licencié par son employeur, doit prester un délai de préavis, a le droit de donner un contre-préavis. Votre employeur ne peut pas s'y opposer. Vous n'avez donc pas besoin de son accord pour le faire.

Nos partenaires