La garantie légale de 2 ans pas toujours respectée, estime Test-Achats

03/11/15 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

Près d'un client sur cinq ayant eu un problème avec un produit acheté s'est vu refuser la garantie légale de deux ans, affirme lundi Test-Achats qui a effectué une large enquête sur la question. Pire: l'association de défense des consommateurs avance que la Commission européenne aurait comme projet de bétonner le niveau de protection pour les achats de biens en ligne au plus bas niveau.

La garantie légale de 2 ans pas toujours respectée, estime Test-Achats

© istock

Depuis le 1er septembre 2004, les vendeurs professionnels sont obligés d'appliquer une garantie légale gratuite de deux ans sur les biens de consommation vendus (y compris via internet) et destinés à un usage privé, rappelle Test-Achats. Cela concerne tous les biens matériels, hormis les biens immobiliers.

Hors, selon l'enquête de Test-Achats, 45% des Belges auraient déjà eu un problème avec un article dans les deux premières années après l'achat. Et lorsque les consommateurs se tournent vers le revendeur pour faire jouer la garantie, 31% d'entre eux se déclarent insatisfaits. Le pourcentage est plus élevé encore (36%) quand ils se tournent vers le fabricant. Pour près d'un client sur cinq, l'application de la garantie aurait carrément été refusée, d'après cette enquête.

Smartphones, tablettes, ordinateurs portables et voitures sont les objets les plus susceptibles de présenter un défaut pendant cette période.

En 2014, Test-Achats a traité 6.794 dossiers pour des problèmes relatifs à l'application de la garantie, et pour les dix premiers mois de 2015, 4.571 dossiers ont été ouverts.

Et si on en croit Test-Achats, il y a peu de chance que les choses s'améliorent. La Commission européenne proposerait au contraire de bétonner le niveau de protection pour les achats de biens en ligne au niveau le plus bas, soit deux ans avec présomption de défaut de conformité valable seulement pendant les six premiers mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires