'Le paiement par carte de crédit est soumis à des centaines de contrôles'

06/10/16 à 12:26 - Mise à jour à 12:29

Source: Moneytalk

"Lorsque vous payez avec votre carte de crédit, sans en être vraiment conscient, votre paiement est examiné sous toutes les coutures avant d'être autorisé. Cela prend 20 millisecondes", explique Johan Gerber, Executive Vice President de la division Security&Decision Products de MasterCard.

'Le paiement par carte de crédit est soumis à des centaines de contrôles'

© Thinkstock

Dans une interview pour La Dernière Heure suite au lancement du Selfie Pay, Gerber donne des précisions sur la protection de nos données de crédit. Selon lui, le paiement par carte de crédit va de pair avec un contrôle strict de centaines de données.

On regarde notamment la fréquence de l'utilisation de la carte, les heures des transactions, le type d'achats effectués, l'identité du commerçant et le pays dans lequel la transaction est effectuée. "Ce sont les transactions que vous réalisez: pour payer un taxi, vos achats au supermarché, un plein de carburant, une note d'hôtel. Rien de personnel", souligne Gerber.

Analyse de comportement

L'executive Vice President insiste sur le fait que Mastercard n'enfreint pas la législation sur la vie privée. "Nous ne connaissons pas l'identité de l'utilisateur. Nous analysons simplement le comportement de l'utilisateur de la carte", précise-t-il.

"Si vous payez avec votre smartphone, il y a encore un degré supplémentaire de vérification, grâce à la géolocalisation", continue-t-il. "Nous pouvons ainsi vérifier si la demande de paiement correspond à la localisation d'où vient le signal émis par le smartphone". Ce sera aussi le cas pour le paiement au moyen d'un selfie (Selfie Pay).

Selon Gerber, ce n'est que dans l'avantage de l'utilisateur qu'il indique sa localisation. "Si vous êtes pour la première fois en Croatie et n'avez donc pas d'historique d'utilisation de la carte dans ce pays, le smartphone va donner comme information que le détenteur de la carte est bien en Croatie. La banque en est informée. Cette demande de paiement depuis la Croatie est donc logique." Le tout est d'éviter de refuser des transactions qui peuvent paraître suspectes, mais ne le sont pas. "Refuser une transaction valide est notre pire cauchemar", déclare Gerber.

(NS)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos