Vos quatre droits lors d'un contrôle d'alcoolémie

27/07/15 à 15:48 - Mise à jour à 18/08/15 à 09:12

Source: Moneytalk

Après avoir bu une petite bière au café avec les amis, on vous demande de vous ranger sur le côté pour un alcotest. Quels sont vos droits ? Pouvez-vous refuser de vous soumettre au test de l'haleine ?

Vos quatre droits lors d'un contrôle d'alcoolémie

© IMAGEGLOBE

Lors d'un contrôle d'alcoolémie, on fait un test de l'haleine. Si le résultat de ce test est 'safe' (S), vous pouvez continuer à conduire. Si le résultat est 'positif' (P) ou 'alarm' (A), vous devez alors vous soumettre à une analyse de l'haleine. Dans ce cas, vous devez à nouveau souffler, afin de mesurer précisément la quantité d'alcool. Lors de ces contrôles, vous avez des droits.

Un délai d'attente d'un quart d'heure

Avant tout, vous pouvez demander de pouvoir attendre un quart d'heure avant de subir le test de l'haleine. Cela peut s'avérer utile lorsque vous venez tout juste de consommer une boisson alcoolisée. Si une analyse d'haleine vous est directement imposée, vous pouvez tout autant demander un délai de 15 minutes. Mais si vous aviez déjà demandé un temps d'attente pour le test de l'haleine, vous n'avez plus le droit de le demander pour l'analyse de l'haleine.

Une nouvelle analyse de l'haleine ?

Si vous n'êtes pas d'accord avec les résultats de la première analyse de l'haleine, vous avez le droit d'en demander une nouvelle. Le contraire n'est pas vrai. Si les agents doutent au sujet de la première analyse, alors qu'elle était à votre avantage, ils ne peuvent pas vous obliger à vous soumettre à une deuxième analyse.

Une troisième analyse

Si les résultats des deux analyses divergent trop, vous pouvez demander une troisième analyse.

Un prélèvement sanguin

Si les analyses de l'haleine prouvent une concentration d'alcool supérieure à 0.8 pour mille dans le sang, vous avez le droit de demander un prélèvement sanguin. Cela se fait à vos frais si l'infraction est confirmée par l'analyse sanguine.

Lorsque vous êtes contrôlé, vous n'avez pas le droit de refuser une analyse de l'haleine. Si vous le faites tout de même, le résultat est considéré comme 'positif' et vous obtenez une interdiction de rouler pendant 6 heures. Vous devrez également payer une amende et votre permis de conduire vous est retiré.

En savoir plus sur:

Nos partenaires